En cueillant une fleur

Publié le par Monique MERABET

En cueillant une fleur

EN CUEILLANT UNE FLEUR

 

 

 

En cueillant une fleur, on dérange une étoile.

Le monde est un jardin aux fragiles pétales

L’amour est comme un cœur

Qui palpite et qui meurt.

 

En faisant naître un pleur, on froisse une âme d’ange

Le monde est un matin d’évanescent orange

L’amour est un bonheur

Aux changeantes couleurs.

 

En brisant un espoir, on déroute une vague

Le monde est pèlerin, un errant qui divague.

L’amour est un grand soir

Qui a tant peur du noir.

 

En chassant l’étranger, on exile une reine.

Le monde est une main aux doigts perclus de haine.

L’amour, comme un baiser

Attend en vain la paix.

 

En jouant au soldat, on déchire une voile.

Le monde est un destin dansant sur une balle.

L’amour est chant de joie

Qu’on fait tinter en glas.

 

En riant du mendiant, on tarit une source ;

Le monde est un festin aux miettes qu’on amasse.

L’amour est comme un fruit

Qu’on garde et qui surit ;

L’amour est un présent

Qu’on reçoit en donnant.

 

(Monique MERABET)

Publié dans Poésie de l'instant

Commenter cet article

claude 21/04/2014 20:52

Mrci Monique pour cette ode à l'amour et à l'espoir et aussi pour cette miraculeuse photo d'étoile de lumière dans les feuilles

Monique 22/04/2014 09:07

Pour l'étoile de lumière, je crois qu'il faut remercier... le peintre, là-haut.

Isabelle Joly 21/04/2014 15:10

C'est une vraie pluie d'étoiles qui m'a éblouie merci pour ta poésie tendre et douce comme la caresse d'une plume de soie

Monique 21/04/2014 18:39

En regardant le ciel au-dessus de notre petit pays, je me disais que nous avions vraiment de la chance d'avoir cette pluie d'étoiles pour enluminer nos nuits.

Isabelle Joly 21/04/2014 15:06

Quels jolis jeux de mots pour dire toute la beauté de l'instant, pour incarner l'harmonie du monde, merci d'exister et d'enchanter les jours de cette poésie lumineuse.

Monique 21/04/2014 18:32

Merci chère Fée Isabelle. Je suis très touchée par ton compliment. Lumineuse... oui, c'est ainsi que je rêve d'écrire ma poésie.

Mariposa 15/04/2014 12:33

Très joli texte Monique !
Et j'adore ta photo où l'ombre d'une feuille devient fleur !

Monique 15/04/2014 13:24

La feuille-fleur! Quel superbe cadeau de la lumière ce matin-là!

Yanis Petros 08/04/2014 11:03

tel le jardin
la poésie est un monde
que l'on arrose à mots couverts...

Bien amicalement

Monique 08/04/2014 12:55

Merci Yannis. Je préfèrerai les mots "ouverts" pour la poésie...