Dimanche, on tourne... les pages 14 (19)

Publié le par Monique MERABET

Dimanche, on tourne... les pages 14 (19)

Entrer dans une librairie, un matin de Juin. Aller tout droit aux rajons "Jeunesse", éviter d'un froncement de sourcils les nouveaux poncifs au service de fumeuses "théories du genre", dédaigner les guimauves Dysnéisées... et découvrir sous un amas de recueils dégoulinant de couleurs et de glacis, les coquelicots aériens de cet album:

Le destin blanc de Miyuki

(KOCHKA- Judith GUEYFIER)

 

Je n'ai pas résisté à la  quatrième de couverture:

"On dit, dans certaines régions du monde, que le prénom n'est jamais donné par hasard. Comme une graine, il recèle le destin de la personne qui le porte.

On dit aussi que ce qui a été mal fait doit être un jour réparé.

Voici l'histoire de Miyuki, qui advint il y a longtemps au pays du Soleil-Levant."

 

J'ai suivi avec plaisir la légende de cette petite princesse capable de faire réapparaître la joie des coquelicots dan un paysage que la "tristesse d'antan avait habillé de blanc"

Un beau voyage poétique aussi à suivre un chemin de mystérieux corbeaux.

Commenter cet article

Mariposa 09/07/2014 15:20

Je suis certaine que les prénoms que nous portons ont une influence sur ce que nous sommes. Un de mes prénoms africains, Houéfa, est le prénom habituellement donné à la 1ère fille qui naît dans un foyer. Moi je suis la 2ème (et même la 3ème si on compte celle qui sera à jamais un ange) mais je porte ce prénom qui signifie "la paix dans la maison" parce que mes parents ont fini de bâtir notre maison peu après ma naissance. Et c'est ce que j'essaye d'être tous les jours, la paix dans la maison du monde. Cela peut paraître prétentieux mais c'est vraiment ce que j'essaye d'être. Et puis cette paix dans la maison, c'est aussi celle de ma sérénité intérieure ...

Monique 09/07/2014 18:40

Merci Patricia-Houéfa pour cette belle histoire de ton prénom. Dans nos pays occidentaux on a gommé ce sens attaché au prénom et c'est dommage. Moi j'ai quand même un deuxième prénom Josèphe qui est celui de mon père. mais aujourd'hui les prénoms ne sont que des modes qui n'ont rien à voir avec l'histoire de la famille.

Isabelle Joly 04/07/2014 04:13

Ta poésie est douce comme un pétale de rose, une goutte de rosée du matin, un flocon de neige, l'aile d'un papillon, la caresse de la brise, merci