Pourquoi pas?

Publié le par Monique MERABET

Pourquoi pas?

un dragon d'avocatier

bavarde avec un nuage

Publié dans distiku

Commenter cet article

Marcel Omer 19/09/2014 15:14

Pour te rendre ta confiance : je me trompe souvent, et je doute (scientifique) encore plus !

Monique 19/09/2014 15:20

Ne te fais pas de souci, Marcel. Je suis toujours très confiante en mon non-savoir (smile). Le doute, je connais.

Marcel Omer 19/09/2014 11:52

Ne pas voir du négatif dans mon commentaire, mais une invitation au dialogue ; je trouve une phrase repliée sur deux lignes ; césure ? deux faits opposés ? animalisme (la parole est donnée à...) ; je pense que c'est un beau poème bref, mais pas un haïku... la critique est aisée, l'art est difficile !

le nuage d'un côté
l'avocatier de l'autre
se parlent-ils ?

C'est pourquoi je proposais :

Nuit d'orage,
quelques traces d'eau
sur la vitre.

Mais Danièle D. (plus compétente que moi) n'aime pas la ponctuation dans un haïku...

Tes avis ?

Monique 19/09/2014 12:19

Merci pour le dialogue que tu amorces ainsi, Marcel! Tout d'abord je te dirai que je suis d'accord avec toi: mon distiku d'aujourd'hui n'est pas un haïku. Je me suis d'ailleurs posé la question dès que j'ai commencé à écrire ces distiques de l'instantané. Et la réponse semble être: des fois, c'est un haïku, des fois non!
Alors je ne devrais pas l'appeler distiku...
Le haïku (vrai celui-là) que tu me propose à la place est très beau.
Quant à la ponctuation, je la trouve parfois nécessaire pour éviter le contre-sens. Encore que... peut-on dire que le contre-sens n'est qu'une ouverture de plus? Hum!
PS: j'aimais bien mon dragonnet de feuilles avec son petit nuage de vapeur.