Invisibles

Publié le par Monique MERABET

Invisibles

les ombres du vieux manguier

estompent les chants du soir

Commenter cet article

Mariposa 04/11/2014 01:07

Les vers et la photo sont empreints de mystère et presque mystiques. C'est beau !
De mon côté, je trouve ça toujours magique d'entendre les oiseaux sans les voir, comme si c'était l'atmosphère et le monde autour de moi qui chantaient !

Monique 04/11/2014 06:30

Mystique... tu as trouvé le mot juste. J'associe souvent ces chants du crépuscule à une prière.

Mop 03/11/2014 14:29

belle invitation au voyage poétique...

Monique 03/11/2014 15:01

Et dire que je n'arrive jamais à apercevoir les petits chanteurs...