Chat-pigeon

Publié le par Monique MERABET

Chat-pigeon

CHAT-PIGEON

Nuages moutonnant. Je guette le petit nuage vert OGM… qui nous arrosera d’une pluie de méduses. L’INRA a « bricolé » un mouton aux gènes de méduse, sans doute dans le but d’obtenir de la laine fluo. Mais c’est la chair d’un agneau descendant de l’hybride qui a été consommée… par erreur, par malveillance, dit-on. Pas de panique, disent les (ir)responsables ! Il n’y a au-cun danger à en manger. Qu’en savent-ils, les apprentis sorciers ? Sur quelles statistiques se basent-ils ?

Et mes petites cellules légèrement fardées de science (j’étais prof de maths, oups !) se mettent à bouillonner. Peut-être ce phénomène d’hybridation est-il à l’origine des pluies de grenouilles restées inexpliquées ? peut-être que les nuages qui se forment dans les brumes des étangs, sont-ils mâtinés de gènes d’amphibiens ? Après tout, ces glauques points d’eaux ne sont-ils pas le domaine des sorcières, feux follets et compagnie ?

Jour de Ramadan

au portail du voisin

les pigeons attendent

Ici, le ciel demeure blanc et les pigeons sont gris. Ils s’inquiètent de l’absence de l’homme-qui-les-nourrit de râpé de quelque chose. Il doit être encore à la mosquée ou alors… le jeûne doit-il être observé par toute la maisonnée ?

Voilà aussi pourquoi le chat noir et blanc est de retour sous ma table. Un lézard vert me tire la langue entre deux assiettes et les oiseaux… pas trop là ce matin, les oiseaux. Deux voisines commèrent autour d’une recette : ragoût d’agneau ?

Ainsi va ma petite chronique journalière des êtres qui m’entourent. Au jour le jour. Mes pages d’écriture susciteront-elles chez quelque savant fou, l’envie d’hybridations originales ? Un chat-pigeon, par exemple. Garderait-il poils ou plumes ? Un tissage des deux ? Aurait-il bec et dents ?

Ah ! Jouer à chat-vole, donner sa langue au pigeon, se faire pigeonner par un chat, s’habiller en tissu gorge-de-chat, caresser un pigeon ronronnant…

Si j’étais sur Facebook, tout le monde (mes amis ?) pourrait profiter de mes cogitations. Créer le buzz… implanter quelques rumeurs… semer la panique chez les amateurs de pigeons aux petits pois qui, néanmoins, ne toucheraient pas un poil de minet fut-il celui de la Mère Michel…

Oui, si j’étais Facebookienne…

Tache de lumière

zoomer sur

l’arbre qui gazouille

(Monique MERABET, 24 Juin 2015)

Publié dans haïbun 15

Commenter cet article