Bémol

Publié le par Monique MERABET

Bémol

BÉMOLS

Horoscope du réveil

zappé

avant les Poissons

Ce n’est pas plus mal de ne pas entendre les prévisions pour la journée, celles des astres ou celles de la météo. Précaution salutaire pour se garder belle humeur, bon moral. Ce matin, cela n’a pas suffi.

Se lever en si bémol, suivant l’expression créole, un équivalent pittoresque à « se lever du pied gauche »

Je me demande quel ingénieux linguiste a forgé cette locution, ce joyau de la verve créole. Certainement un musicien, quelqu’un qui sait que les notes de la gamme se succèdent par écart d’un ton, à l’exception du la et du si séparés par un demi-ton seulement ; quelqu’un qui sait aussi qu’un bémol baisse la note d’un demi-ton.

Alors, ce si bémol qui n’a pas de signification stricto sensu, qui débouche sur une savoureuse incongruité.

Cela aurait pu être le la dièse… mais le choix du bémol, altération qui va dans le sens d’une diminution convient bien à cette baisse de moral qui accompagne un lever ronchonnant.

Déjà, le froid de ce matin, cet éveil précoce à l’aube, m’auraient incité à rester sous la couverte (expression créole équivalent à rester sous la couette). Et puis, le vent qui s’introduit par le premier volet ouvert. Brrr. Le moral qui dégringole. Pas dans les chaussettes, toutefois. Je n’ai pas mis de chaussettes. Je ne savais pas pour le vent.

Ce moral, justement, que l’on dorlote à coup de « si »… Si j’étais riche, beau, plus jeune, talentueux. Si… et le monde soudain plus riant. Ce « si » mis à la sauce bémol, ne serait-il pas plutôt un accroc à la libre et joyeuse conjonction du rêve, de l’espoir. Néantisés. Faut pas rêver.

Quel que soit le sens du « si », ce matin, je ne suis pas en mesure de le prendre par le bon bout ; le vent a fait tomber tous mes kalankoé mis au balcon ; les vives couleurs des fleurs choisies pour un camaïeu de rouge-orange-fuchsia-framboise-rose vont se faner.

Vite un café ! En débarrassant la table de ma varangue — le vent a cessé, c’est son heure de pause entre 7 h et 8 h — je tombe sur ce bout de papier, une annonce pour marabout « résolvant tous vos problèmes » que je laisse d’habitude dans la boîte aux lettres.

Lever en si bémol

marabout généraliste

bon pour le moral

La vie est belle. Le saviez-vous ?

(13 Juillet 2016)

Publié dans chroniques d'hiver

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danièle 14/07/2016 07:56

Voilà qui est amusant ! Et je viens de trouver ceci, en fouinant sur internet :

L'Odeur du si bémol
L'univers des hallucinations
Oliver Sacks
Traduit par : Christian Cler

De l'air à l'odeur, il n'y a qu'un pas (du pied gauche !).

Monique MERABET 14/07/2016 08:08

merci pour le partage de ta "découverte". Ce serait intéressant d'y aller voir de plus près. Et cela ne ferait qu'un livre de plus sur ma pile d'ouvrages à lire.