La feuille à sept trous

Publié le par Monique MERABET

La feuille à sept trous

la feuille à sept trous

quel est donc le rapport

d'homothétie?

Le hasard (hum!) fait bien les choses... J'ai voulu apporter quelques précisions sur l'homothétie et... la grenouille, ô Bashô!

Publié dans haïkus 17

Commenter cet article

Blandine 07/01/2017 07:59

Après Des souris et des hommes, voici "Des grenouilles et des enfants"... l'homothétie me dit quelque chose dans le travail de mise en page, lorsqu'on doit faire tenir une photo trop grande sur l'epace d'un feuillet ; c'est bien à propos de publication et d'illustration que ce mot-ci est arrivé à mes oreilles (mais je ne l'avais jamais vu écrit)
Ce qui compte c'est que l'haïku est beau... Peut-on ainsi réduire un poème en grignotant ses syllabes ?

Monique MERABET 07/01/2017 08:05

Passionnant problème. Passer par exemple d'un haïku 5-7-5 à un haïku 3-5-3, voire plus court.?????????????

Mariposa 05/01/2017 01:10

Eh bien, de toute ma scolarité, je suis certaine de n'avoir jamais entendu parler d'homothétie. Et c'est la poésie qui me l'aura fait découvrir !

Monique MERABET 05/01/2017 13:33

Ah Patricia tu ne sais pas ce que tu as raté! Moi aussi - qui l'ait enseignée pourtant - j'ai raté les agrandissements/réduction de grenouille. Déjà présente chez La fontaine.
La grenouille
aussi grosse que le bœuf
homothétie qui a mal tourné...

Danièle 04/01/2017 22:27

Passionnant !

Monique MERABET 05/01/2017 13:29

Ah! je savais bien que l'homothétie passionnerait les foules... pour peu qu'on l'applique à la grenouille!