Si j'étais...

Publié le par Monique MERABET

Si j'étais...

SI J’ÉTAIS…

 

 

 

Les belles de nuit

Demeurer là sans bouger

Ah ! Pourquoi pas nous ?

Soixante-cinq ans, c’est l’âge

Qu’elle n’atteindra jamais

 

Ma sœur… ton anniversaire relève d’une étrange arithmétique de trépassés.

Les plis de mon pantalon pas repassé, en kaskasé, farfouyé, comme mes idées aujourd’hui. Pas envie de mettre un pied dans le quotidien — le premier pas qui coûte — dans tout ce qu’il y a à faire, tout ce que je ferai en maugréant, tout ce que je laisserai… alourdissant un autre quotidien.

Si j’étais belle-de-nuit, mirabilis… attendre la nuit entière que l’insecte vienne visiter mes corolles fardées, parfumées ; puis, paresser tout le jour, écoutant la rumeur des tâches humaines. Si vaines. Enfin, pas toutes… arrosez-moi, s’il vous plaît !

Si j’étais oiseau… virevoltant de graines en grains de riz. Dites-moi, moineaux, est-il plus léger votre quotidien en l’air ?

Si j’étais moi… mes yeux se refermeraient pour de bon ; je rêverais. Un seul brin d’herbe suffit à ma songerie.

Bord de mer, dimanche dernier. Au revers de la combe où nous nous sommes reposés, les vagues vertes et rougeâtres des graminées bercent mes pensées. Photographier  me semble évident.

Las ! Je n’arrive pas à appuyer sur le déclencheur. Mon appareil en panne ? Des icônes apparaissent, que je ne sais pas décoder. Photographe « amateur », je suis. Et velléitaire.

Je réessaye… en vain. Et puis l’appareil se remet en marche. Photos…

Rentrée chez moi, je comprends que j’ai réalisé… une vidéo ! Mon appareil intelligent (sic) — plus intelligent que moi — a détecté le mouvement et s’est mis à filmer.

Je regarde à loisir l’herbe s’agiter. Dommage qu’il n’y ait pas eu un envol d’oiseaux. Ces petits oiseaux, justement, dont je ne sais pas le nom : des moineaux nains (ou lilliputiens) qui s’envolent en bandes, nuées de gros insectes, et se posent sur le sentier : assez près pour que je me dise « Tiens voilà des oiseaux ! », assez loin pour que je ne puisse les identifier.  Zoizo la malice…

 

(10 Mai 2017)

Commenter cet article