La porte des hirondelles

Publié le par Monique MERABET

La porte des hirondelles

LA PORTE DES HIRONDELLES

 

 

 

Ouvrant la fenêtre

le facteur sur son vélo

avant le soleil

 

7 h 15 : vélo jaune, blouson bleu « d’hiver », casque de cycliste. Le facteur devant ma boîte aux lettres.

Ce n’est pas l’heure habituelle de son passage ; peut-être a-t-il avancé l(heure de sa tournée  pour circuler librement avant que les tracteurs bouchonneurs ne se mettent en branle ; peut-être doit-il assurer une tournée supplémentaire à cause des collègues en vacances d’…été. Je suis sûre qu’ils disent, qu’ils pensent « été » dans les administrations enzoreillées.

(encore un mot qui n’existe pas. Mais, promis, à la fin des vacances d’HIVER je fais un dictionnaire. Enfin, un glossaire.)

Passage matinal du facteur, donc. Et la lettre que j’attendais. Je savoure mon café en lisant les nouvelles des hirondelles de Plouy.

J’adore ce dessin de la porte du garage bricolée pour hirondelles, chat (chasseresse retraitée) et souris.

Chez moi la véranda est ouverte et… les chats du voisinage entrent comme ils veulent. Les oiseaux, eux, ont leur câble attitré juste au-dessus de la mangeoire. Dire que je le trouvais si laid !

Hier, pendant que j’étendais le linge, un bulbul — éclat rosé de dessous — pillait consciencieusement une noisette de coton. Pour extirper les graines ? Pour se faire un nid ? À suivre…

J’aime tant les matins-surprise.

 

(7 Juillet 2017)

 

Et, en direct de Plouy, la photo d'isabel

La porte des hirondelles

Publié dans Courts d'hiver

Commenter cet article

Danièle 10/07/2017 12:29

Quelle belle idée, ces échanges !

Monique MERABET 10/07/2017 12:44

Ma foi oui, et cela ne porte préjudice à personne: le kigo nordiste des hirondelles d'été et mes "hirondelles" par procuration pour fêter l'hiver austral.

blandine 10/07/2017 08:19

les hirondelles font-elles l'été ou l'hiver ? l'hirondelle au singulier me rappelle le nom de la calèche qui emmène Emma Bovary à Rouen, dans un paysage par conséquent de pluie et de soleil, de prés verts ou de champs de lin, selon la saison... avec les betteraves écrasées sur les routes, lorsque les tubercules s'échappent des carioles trop remplies pour les secousses du chemin.

Monique MERABET 10/07/2017 12:41

C'est comme tu préfères Blandine. Suivant que tu sois ici ou là-bas. Et finalement notre hiver austral fait bien des jaloux chez ceux des étés "variables" de France continentale.
Quant aux hirondelles de Mme Bovary, elles valent sans doute mieux que nos modernes tracteurs puisque, eux, ils roulent et transportent les voyageurs.

Jocelyne 09/07/2017 16:36

Bien joli texte Monique, merci !

Monique MERABET 09/07/2017 18:22

Merci pour ta visite Jocelyne. Et merci à l'amie isabel qui nous permet de partager cette saga des hirondelles.