Le jour du quatorze juillet

Publié le par Monique MERABET

Le jour du quatorze juillet

LE JOUR DU QUATORZE JUILLET

 

 

 

Les fleurs de fumée

soir de quatorze juillet

depuis mon balcon

charivari pour étoiles

contempler la rose orange

 

Que devient le concept « d’être humain » si on peut greffer des neurones humains au robot ? Si celui-ci est capable de sentiments, voire de morale ?

Mais lui inculquera-t-on cette maturation amniotique, cette imprégnation d’un autre corps… lui-même issu d’une lignée génétique sans cesse modifiée, complétée ?

Un robot se posera-t-il un jour les mêmes questions que moi ?

« Si tel est notre devenir, je suis prête à accueillir en frères ce nouveau peuple de robots » me confie une jeune femme de moins de quarante ans.

Me sentir vieille tout à coup.

 

(14 Juillet 2017)

Publié dans Courts d'hiver

Commenter cet article

Danièle 19/07/2017 20:46

La rose en tout cas est magnifique. N'est-elle pas issue d'une lignée génétique modifiée ?

Monique MERABET 21/07/2017 08:40

C'est vrai ce que tu dis là! Les roses OGM! Oups! Remarque, au fond, je préfère l'églantine.