Ne parlons pas des oiseaux

Publié le par Monique MERABET

Ne parlons pas des oiseaux

NE PARLONS PAS DES OISEAUX

 

 

 

Ombres de la nuit

près de la balle élavée

l’avez-vous vue, hier,

ma chienne se faufiler

dans la fraîcheur des fougères ?

 

Je me suis dit : « Et si je ne parlais pas des oiseaux, ce matin ? Pour changer… »

Après tout, mon animal préféré est…

Le nom de votre animal favori ? me questionne EDF pour que je puisse réinitialiser un mot de passe oublié. Depuis dix ans que j’avais fait cette tentative de connexion, quand même ça le temps l’a passé, tite fleur fanée… Tout s’est envolé : mot de passe, question secrète et le cahier où j’avais tout noté… Si ! Si !...

Mon animal favori est… chien ? chat ? oiseau ? tortue ? coccinelle ? Au bout de trois propositions erronées, tombe le couperet. « Vous ne pouvez plus vous connecter pour le moment. Merci de votre compréhension » Ah ! Jugulaire… jugulaire !

Mon animal favori… lapsus. On me demande son nom, pas son genre. En grand secret, on me révèle enfin que le nom de mon animal favori est DORIA.

J’aurais dû m’en douter. Il y a dix ans, la joie d’accueillir la petite chienne — Royal-Bourbon, ça va de soi — échappée de peu à la fourrière. Le bonheur d’avoir partagé quelques années avec elle en mon jardin.

Chère Doria, non, je ne t’ai pas oubliée. J’ai gardé au milieu des iris, le mini ballon de foot aux hexagones noir et blanc, presque complètement effacés aujourd’hui.

Le nom de mon animal favori est Doria.

 

(11 Juillet 2017)

Publié dans Courts d'hiver

Commenter cet article