Nid réel, nid virtuel

Publié le par Monique MERABET

Nid réel, nid virtuel

NID RÉEL, NID VIRTUEL

 

 

Noyau mis en terre

vois-tu déjà le nid

dans l’avocatier ?

en mon jardin éclairci

une guêpe d’hiver rôde

 

Cinq hirondeaux au huitième jour, dit le commentaire de la photo ; les plumes ont foncé, rendent plus visibles… et le cou… et la tête… et les ailes… Il me semble que ce nid, c’était hier. Et le trou dans la porte cochère.

Ici, pas de nid à espérer au giron du jardin élagué. Qu’aurais-tu fait, tronçonneuse si, par hasard, tu avais débusqué la paille d’un nid au buis de Chine ? Aurais-tu arrêté ta lame ?

Ah ! N’avons-nous pas les nids que l’on mérite… la terre que l’on mérite ?

 

Il est fier de montrer l’avocat grand collet, cadeau d’ami. « Je vais planter le noyau, dit-il. Pas pour moi, pour celui qui héritera de mon jardin ». il a soixante-quatorze ans, il doit subir une lourde intervention chirurgicale au cœur…

 

Un octogénaire plantait

Passe encore de bâtir mais planter à cet âge :

Disaient trois jouvenceaux, enfants du voisinage…

 

Il n’y aura pas de nid dans mon avocatier.

 

(2 Juillet 2017)

Publié dans Courts d'hiver

Commenter cet article