Pluie d'hiver

Publié le par Monique MERABET

Pluie d'hiver

PLUIE D’HIVER

 

 

 

Jardin sous les gouttes

petit moineau isolé

de l’autre côté

petit moineau isolé

imaginer les racines

 

Pluie d’hiver austral. Raccourci vers un possible printemps. Semis faits… et à faire : les coquelicots, par exemple.

Préparer mes jardinières au compost maison — épluchures de fruits et légumes jetées dans un coin du jardin — essai brouillon de permaculture.

Voilà qui est dans l’air du temps. Voilà qui répond surtout à ma tendance — paresseuse, dilettante — de laisser faire la nature, de laisser faire les lombrics. Il paraît que nos vers de terre réunionnais sont endémiques, une espèce qui ne ressemble pas au lombric de France.

Ils sont bien présents dans chaque motte de terre de mon jardin de poche, en tout cas. Plantations en potées qui s’adaptent à mes lombaires vieillissantes ; je ne saurais ni manier la lourde bêche des jardins du Nord, ni ral la piosh des jardins créoles… Aussi mes plantes ont-elles un côté « variété naine ».

Mais que ferais-je, mon Dieu, d’une pelouse trop bien nourrie aux engrais, de massifs au fleurissement forcé ?

Écrire, m’est un jardin de poésie, graines inspirées d’ailleurs, portées par le vent ou les oiseaux. Semences de haïkus en surabondance.

 

(4 Juillet 2017)

Publié dans Courts d'hiver

Commenter cet article

Danièle 06/07/2017 16:01

Le privilège d'écrire ! C'est vrai que c'est le plus beau jardin. Encore une bien jolie photo.

Monique MERABET 09/07/2017 18:22

Merci pour ta visite... et pour ta cueillette qui donne tellement de valeur aux haïkus que je sème un peu au hasard. Comme les photos d'ailleurs.