Voyage... Vavangaj

Publié le par Monique MERABET

Voyage... Vavangaj

VOYAGE… VAVANGAJ

 

 

 

Nuage

ou caillou

tant de ces signes

que je ne comprends pas

la vie…

 

Son anniversaire effacé pour la deuxième fois. Il n’y a guère… Quelqu’un d’autre va rejoindre les étoiles aujourd’hui. Ou les nuages.

Je me tourne vers les altocumulus se gorgeant de soleil levant. Côté ouest, un moutonnement. Les envoyer paître un autre coin du firmament. Il y a des jours où…

Envie d’écrire des petits riens, des mots sans suite, ni bleus, ni mauves… des batifolades — encore un mot bâtard (non reconnu), j’en étais sûre ! —  sans structures, sans rigueur. C’est cela être en vacances : se couper des rituels, amorcer une ligne brisée, se moquer de prendre le plus court chemin, ne pas suivre le cours linéaire d’un calendrier genre « les jours se suivent »…

Ah ! Les vacances des autres !

« Me plaindrai-je de mon sort ? » dit un des tankas de Danièle Duteil.

 (in « de Villes en Rives », de Janick Belleau et Danièle Duteil paru récemment aux Éditions du tanka francophone.)

Voyager avec elles… et oublier les martins des ciels gris.

 

Écume

grain de sable

entre deux rives

lire l’encre des mots

flocons

 

Le cinqku est formé à partir des titres des quatre saisons de vie scandant le recueil. Heu ! (dit èmegé), c’est vilain de piquer les mots des autres… même quand ils sont jolis.

 

(26 Juillet 2017)

 

Publié dans Courts d'hiver

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article