Les odeurs de Google

Publié le par Monique MERABET

Les odeurs de Google

LES ODEURS DE GOOGLE

 

 

 

Au réveil

chant de tourterelles

ma pensée

pour leurs hirondelles

sur la mare

 

Il me semble que je les comprends, les tourterelles du grand matin* (expression créole que l’on pourrait remplacer par celle plus usitée de « petit matin » ; Rigolo, non ?)  Viens voir, viens voir, le jour nouveau ! Comment leur résister ?

Je suis encore au bord du sommeil, perdue dans mes images d’hier : lune engluée dans son amas de nuages et désengluée, triomphante, quand je ramène mon appareil photo. Cette vision fugitive des tons jaunes et chauds du crépuscule.

Ce matin, le buis de Chine n’a rien perdu de sa blancheur, marquant de ses fragrances le changement de saison. Les chats aiment-ils l’odeur du jasmin ?

J’ai lu — merci Google qui nous dit tout, tout, tout sur le monde dans lequel nous vivons — que les chats aimaient l’odeur d’eau de Javel ; on me proposait même de m’expliquer pourquoi. Non, merci ! Je n’aime pas l’eau de Javel ni les chats voisins miaulant leurs amours. Et puis, cela n’avait rien à voir avec ma recherche : un haïku recopié sur un improbable bout de papier et dont j’avais omis de noter l’auteur :

 

Elles sont attirées

par ce qui a l’odeur de l’eau

les lucioles

 

Je sais qu’il est de Chiyo-Ni mais ce n’est pas Google qui me l’a dit. Google ne s’occupe que des chats… J’avais entré « ce qui a l’odeur de l’eau » dans le moteur de recherche et… Miaou me voilà ! Là, c’est le grand écart (on ne peut plus parler de kireji) entre odeur de l’eau / lucioles et odeur de Javel / chat.

 

(6 Septembre 2017)

 

NB : J’ai demandé pour le jasmin. Les chats n’aiment pas le jasmin. Youpi… Par contre, ils aiment la menthe… rien n’est parfait.

Publié dans Courts d'hiver

Commenter cet article