Les mandalas de l'Avent (5)

Publié le par Monique MERABET

éclosion

éclosion

Mercredi 5 décembre,

 

 

 

Regarder au fond du puits et voir émerger un liseron : bleu, c’est la teinte qui lui va le mieux.

Puiser l’eau sans déranger le liseron. Se nourrir de sa beauté sans l’entamer aucunement. Magie des sens.

Une fleur s’est épanouie, discrète, au soleil du matin. Il m’a fallu me pencher pour en percevoir le parfum, toucher ses fragiles pétales, entendre l’infime crissement, (pour le goût, attendre que la fleur soit fanée, à infuser). Puis retrouver l’épanouissement intact, une fois achevée ma promenade des sens. Une seule fleur et cette éclosion de multiples sensations.

 

Jasmin de nuit

oser le blanc du crayon

cœur de mandala

 

Au mandala de ce mercredi, serai-je jasmin — comment peindre le blanc — ou liseron, camaïeu de bleus se fondant dans l’harmonie du ciel ?

Le premier trait de crayon et, au bout de mes doigts fourmille un arc-en-ciel. Moi ! Moi ! Imaginer les crayons dressés, impatients de participer à l’éclosion.

Je découvre une à une les quarante-huit nuances des pastels de la boîte. Non, plutôt, quarante-sept. Un des crayons a disparu. Une teinte vagabonde, nomade, prisonnière d’un carcan de mots au fond d’un tiroir… ou simplement me narguant depuis le fouillis d’un pot à crayons. Tant pis ! Tant mieux ! Noël, doucement s’avance. Aujourd’hui, me mettre en quête de letchis. Alors, oublier le liseron, laisser jaillir tous les rouges de l’été triomphant, (cardinal, flamboyant, letchi… coquelicot) ?

 

Huit heures déjà

rouge ou bleu

le mandala ?

 

Et, finalement… des ronces palinodiques des hommes qui font et défont leur monde, jaillira-t-il la transparence d’une société plus lumineuse ?

Malgré leurs enchevêtrements, Noël au bout du compte, Noël pour nous rappeler qu’un jour nous fûmes innocence et amour.

 

(Éclosion, les mandalas de l’Avent, 4) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Tes crayons dressés m'ont fait sourire, Monique, Merci, en ce moment les occasions sont rares. Merci pour tous ces jolis mandalas
Répondre
M
Sourions... des lèvres, des yeux et du coeur! Le sourire sauve notre monde. Merci pour les tiens.