L;hiver a changé

Publié le par Monique MERABET

L;hiver a changé

L’HIVER A CHANGÉ

 

 

 

Carpe diem

Oh le vert des montagnes !

matin de janvier

 

Le vert à Saint-Denis de la Réunion, le rose autrefois à Pierrerue (près de Forcalquier, Alpes de Haute Provence) : me lever avant le soleil, gratter le givre sur le pare-brise… et voir rosir peu à peu la montagne de Lure enneigée. Mesurer chaque jour le surplus de lumière. En janvier de Provence, l’hiver changeait… Nouveau rythme, nouveau tempo et timidement, rêver de printemps.

J’aurais aimé tenter un haïku :

 

Janvier de Provence

montagne rosie plus tôt

l’hiver a changé

 

Qu’il est difficile de traduire une évolution dans un haïku ! Est-ce même envisageable ? Un tanka ne serait-il pas mieux approprié ? Redonner à mon faux haïku sa qualité de tercet.

 

Janvier de Provence

montagne rosie plus tôt

l’hiver a changé

Mon été qui évolue

en insolite printemps

 

Ici ou ailleurs, l’avancée vers ce que l’on imagine printemps, douceur et renouveau. J’attends de leurs nouvelles, d’une mare à Beauvais, d’un jardin de Charente, des champs et des bois… les premiers bourgeons, les hampes fleuries du forsythia, les grappes du mimosa. Un, deux, trois… Soleil !

 

« Ici un minuscule bourgeon, osant à peine se détacher de sa branche, là, effleurant la terre, une jeune pousse, brin d’herbe ou perce-neige, on ne sait encore… », écrit Joshin Luce Bachoux.

Délicieuse et tendre incertitude de ce qui ne se révèle pas encore.

 

Sous les saint-paulia

la graine de jaque

a germé

 

Je l’avais cachée là… Bonheur ineffable de voir un arbre émerger de terre. Ce qui m’inscrit au monde. Sans crainte des railleurs.

Passe encore de bâtir mais planter à cet âge !

 

(26 janvier 2020)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
C'est vrai, quoi... Planter à cet âge ! Bravo, Monique.
Répondre