La fête bouquets

Publié le par Monique MERABET

La fête bouquets

LA FÊTE BOUQUETS

 

 

 

Fête des grand-mères

vous vous en fichez

hein, moucherons ?

 

Fleur qui s’ouvre, fleur qui se referme, aux premiers rayons de soleil, à l’apparition de la lune. Balancement perpétuel.

Je relis ce passage de la Genèse lorsque Adam et Ève goûtent au fruit interdit. La chute est admirable, délicieusement humoristique.

« Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus »

Nus et conscients de l’être… punition lors du bannissement : l’homme dépouillé de son essence de privilégié, hormis l’esprit.

 

Cascades et lianes

imaginer cet Éden

corps nus et heureux

j’en ai perdu l’innocence

mon âme en garde fragrance

 

Glaner de-ci-delà paroles profanes ou sacrées, poésie souvent. À méditer dans le silence chanté du dimanche.

 

Une mouche

vibbrionne – faut-il

la chasser ?

 

L’intégrer plutôt à la symphonie qui se compose sans mon intervention. L’écho du jardin perdu. Pour je ne sais quelle faute.

Les fleurs, cependant, me disent chaque matin que je suis pardonnée.

Mignonne allons voir… au jardin, la rose a disparu mais le lys orange, l’orchidée, le buis de Chine… On se croirait…

 

Fin du Nahaiwrimo

la fête bouquet

comme au temps longtemps

 

À la fin de la coupe des cannes, les coupeurs de canne mis au repos, confectionnaient un bouquet de fleurs de canne qu’ils promenaient dans la caisse du camion pour signifier que quelque chose avait été accompli. Papa lui, emmenait toute son équipe faire un tour de l’île.

 

À vous, Blandine, Françoise, Danièle, Yolande… qui m’avez accompagnée (et que j’ai accompagnées) lors de ce tour du mois haïkiste, à nos lecteurs, je dédie ces fleurs de la fin et du recommencement.

 

(1er mars 2020)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Merci Monique ! A toi aussi ce nahaiwrimo et le bouquet des cannes. PS : je t'ai envoyé une réponse par mail mais je ne sais pas si tu reçois mes messages ou s'ils partent dans les spams...
Répondre