Mon stylo a trois bagues

Publié le par Monique MERABET

Mon stylo a trois bagues

MON STYLO A TROIS BAGUES

 

 

 

Café si léger

qu’il n’est qu’esprit de café

saveur d’autrefois

 

Je ne reconnais pas mon stylo ce matin. Ces bagues dorées, je ne m’en souvenais pas.

Ou alors l’histoire des lutins qui viennent la nuit mettre l’ordre ou le désordre dans nos affaires, serait-elle vraie ?

En ce qui me concerne, ils ne pourraient que mettre de l’ordre… aucune entité aussi magique soit-elle ne serait capable de mettre davantage de farfouille dans mes cahiers, mes écrits, mes pensées. Vivre avec le chaos, le tohu-bohu est prémices de création.

L’écriture apporte à mon existence quelque logique, chemins de mots tracés le matin en toute sérénité, vérité. La Poésie surtout est avancée vers la lumière. Mais sa route n’est jamais rectiligne dans l’ennui hypnotique de platanes ou de peupliers.

Les sentiers d’écriture sont réseaux d’onduleuses racines ; ils sont d’ombre et de fraîcheur, sous l’égide de la lune, phare qui les éclaire, qui va, qui vient, qui s’en va et qui revient.

Petits chemins jalonnés de capucines, grenadines. Jours couleur d’orange, jours de guirlandes de corbeilles d’or, de marguerites folles.

Écrire me ramène toujours en leurs édens, fouillis de teintes, d’herbes sèches ou vertes, de brindilles dentelant le ciel. L’écriture habille mon âme d’éternelles robes-feuilles assemblées par des bâtonnets, de colliers d’eucalyptus odorants. Ma mémoire en est toute embaumée.

 

J’ai voulu ce matin te rapporter des roses

Mais j’en avais tant mis dans mes ceintures closes

Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

 

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées

Dans le vent, à la mer, s’en sont toutes allées

Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir.

 

La vague en a paru rouge et comme enflammée

Ce soir ma robe encore en est toute embaumée

Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

 

(Marceline Desbordes-Valmore)

 

Cette joie désuète à recopier un poème aimé… récitation accompagnant le tracé des mots. Délice des vers retrouvés.

 

(2 février 2020)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article