Mon horizon n'est plus...

Publié le par Monique MERABET

Mon horizon n'est plus...

MON HORIZON N’EST PLUS…

 

 

Moineaux sur le fil

qu’est-ce donc qu’un nid

pour une tronçonneuse ?

 

Mon horizon n’est plus que fils et câbles s’entrecoupant virtuellement, bâtissant une trame spatiale à la place des feuillages d’hier. L’avocatier s’en est allé. Ne demeure que cette cavité au tronc, vide qui devient présence, puits d’où sortira création, quelque chose de signifiant si l’on en croit Lacan.

« Ce qui s’impose du texte de la Genèse c’est que d’ex nihilo rien ne s’y crée que de signifiant. »

À rapprocher peut-être de cette supplication d’un psaume :

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur…

que ton oreille se fasse attentive

au cri de ma prière

 

La prière « criée » des profondeurs de l’âme est la plus signifiante. La seule prière véritable. La seule écriture véritable !

Au lendemain d’élagage, moi à guetter les prochains bourgeons au jardin devenu plus clair.

Mon jardin à renaître. Les affres (les miennes) ressenties à voir tomber tant de bois et tant de feuilles ne s’apparentent-elles pas aux douleurs d’enfantement, celui de me créer des saisons, me créer un printemps.

 

Élagage

l’avocatier laisse place

à mille et un printemps

 

J’ai la tête pleine de plantations, de floraisons. Tout miser sur l’avenir.

Flash-back. Hier encore, le buis de Chine éclatant, les lianes poc-poc l’illuminant de fleurs, de fruits en cage finement ciselée… que reste-t-il de tout cela ? Mais les abeilles reviendront. Dans un an, dans un jour.

Pour ce qui n’est plus, un brin de nostalgie, un fantôme de désir — as-tu oublié mon âme que revenir en arrière nous est interdit ? — qui fera place à de nouveaux enthousiasmes.

 

Bonhomme nuage

sur un oreiller de nuage

mollement couché

 

Le ciel est si riche, si foisonnant. Le moineau sur le fil, si petit. Aura-t-il le loisir de grandir afin de profiter du jardin dans sa splendeur à venir de feuilles et de branches ?

 

Arbre à pain tout nu

hier son dernier jour d’avril

feuilles à ramasser

 

(14 avril 2021)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article