DROIT DES ENFANTS

Publié le par Monique MERABET

Mardi, 4 Aoüt 2009

Nuit du 4 Août
nappe de lune
damassée de feuilles

Août 1789: Abolition des privilèges, Déclaration des droits de l'homme et du citoyen... les actes fondateurs d'une société plus juste plus humaine.
Il a fallu attendre 1989 pour cette Convention internationale des droits de l'enfant, suite logique des deux autres.

2009: Et pourtant! Il reste tant à faire... pour que plus jamais ne pèse sur un enfant du monde cette triste 


PERSPECTIVE

(Monique MERABET)

 

 

 

Pieds nus dans la poussière rouge

l’enfant avance à petits pas.

Personne ne tient sa main.

C’est un orphelin…

 

L’enfant s’arrête sur le chemin.

Il regarde au loin.

Il regarde le point

où les deux rives se rencontrent.

Perspective barrant la route

à la vie,

point de fuite de l’espoir

où  sa misère rejoindra

la misère du monde.

 

Et moi j’écris ce poème

Pour l’enfant qui ne sait pas lire

Pour l’enfant qui ne sait pas rire

Pour l’enfant-soldat.

Publié dans Echanges entre blogs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br /> Ce poème est très touchant !<br /> <br /> <br /> Amitiés de la Colline,<br /> <br /> <br /> A demain,<br /> <br /> <br /> Joséphine.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
Je reviens faire un tit coucou. Ton article me fait frissoner. Et je suis sincère. L'ensemble est triste et sonne juste.<br /> <br /> Félicitations pour tes progrès en blog. Les photos sont pas mal...<br /> <br /> Joséphine.
Répondre
I
L'humanitaire. On se pose parfois des questions si en voulant en faire tout l'inverse se produit.<br /> On a voulu apprendre "à vivre" à des peuples qui avaient une sagesse ancestrale permettant l'équilibre entre l'homme et la nature.<br /> Oui les hommes qui préparent demain en détruisant toute une jeunesse devraient être jugés comme criminels contre l'humanité.
Répondre
M
enfant-soldat cela m'a toujours paru être le summun de l'horrible dans les conditions faites aux enfants. J'ai lu des reportages sur le sujet et le pire de tout, c'est qu'on extirpe de l'âme de ces innocents toute parcelle d'humanité.<br /> Merci pour vos commentaires. Monique.
Répondre
R
Tellement triste, tellement juste ce poème...<br /> Que vont devenir tous ces petits? Nous ne sommes pas vraiment partis pour les aider en continuant de détruire leur lieu de vie, en imaginant des guerres...<br /> Merci pour ce texte<br /> Bisous à toi
Répondre