L'arbre aux gargouilles

Publié le par Monique MERABET

 

 

Photo-133.jpg

L’ARBRE AUX GARGOUILLES

 

 

 

Enchevêtrements

                  d’êtres …

étreignant le vieux tamarinier

comme gargouilles de cathédrales

que le temps a sculptées

au tronc évidé.

 

Fenêtres d’écorce vive

vers le ciel où se dresse encore

la flèche d’un feuillage dentelé,

miracle de vie pérenne.

 

Statuaire fantastique

d’un panthéon hindouiste

aux dieux foisonnants

tutélaires, terrifiants.

 

Postures torturées

des amas de chairs tavelées

pétries aux tourments de l’esclavage…

Châtiés là ? Mutilés là ?

 

Sur cette place tranquille d’aujourd’hui

un passant anonyme

a glissé aux fentes cicatrices

les pages de son journal,

mur végétal de nos lamentations…

 

Arbre sacré des générations.

 

(Monique MERABET)

 

Publié dans ARBRES

Commenter cet article

monika 05/06/2012 16:51


Ah... ton écho à l'arbre aux gargouilles... merci pour le rebond, et pour la belle photo ! En prime, ton texte me fait aussi penser à des gargouilles, des "vraies", que j'ai vues lors de nos
pérégrinations dans les cathédrales et églises romanes allemandes ... il y aura donc sans doute, un de ces jours, sur mon blogue, un rebond sur ton rebond... !

Monique MERABET 05/06/2012 19:05



Hé oui! Revoilà ton arbre aux gargouilles... Vertu du partage! J'ai bien sûr pensé à toi devant ces incroyables fûts évidés qui arrivent quand même à se couvrir de feuilles.


Ici, nous n'avons pas de cathédrales remarquables mais nous avons... des arbres. Cela dit j'attends de voir tes églises romanes.



m.o.p. 05/06/2012 09:50


Un témoignage poétique au vocabulaire relevé.

Monique MERABET 05/06/2012 18:55



Merci Marcel