LAMBREQUINS ET VIEUX BARDEAUX (32)

Publié le par Monique MERABET

Flamb.JPG

 

 

 

 

 

 

 

    LES DEUX FLAMBOYANTS 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi, 18 Janvier 2003

 

Ce fut sous le flamboyant mystérieusement bicolore que les garçons dressèrent la table qui devait accueillir les invités d’Héloïse. La jeune fille avait tenu à remercier tous ceux qui avaient participé au sauvetage de Kouri.

Ils étaient tous au rendez-vous ; Arthur aussi était de retour et avait apporté sa guitare : une belle veillée musicale en perspective.

Grégoire, le héros de cette réunion, ne se lassait pas de raconter à Arthur ses exploits, et lui faisait admirer la bouteille pêchée au fond « d’un gouffre très profond et défendu par une armée de serpents venimeux ». Il ne se séparait jamais de son « trésor ».

Tu vois, il y a un génie dedans et quand on ouvrira la bouteille, il exaucera tous mes souhaits… enfin, peut-être que je n’aurai droit qu’à trois… ou deux ?

Et si tu n’en avais qu’un, qu’est-ce que tu ferais comme vœu ? demanda Arthur.

La réponse jaillit :

Que Kouri reste avec moi !... Mais Héloïse va sûrement l’emmener avec elle, soupira-t-il.

Il ne faut pas être triste pour ça, fit Malika en lui caressant les cheveux. Tu sais, Kouri serait trop malheureux sans sa maîtresse ; mais ton génie trouvera bien le moyen d’arranger ça !

Le hic, c’est que personne n’avait réussi à l’ouvrir cette bouteille et Greg s’était opposé à ce qu’on la casse.

C’est pas comme ça qu’il faut faire, assurait-il.

Héloïse et Vanessa firent leur apparition en même temps. Depuis la mésaventure de Kouri, elles étaient devenues inséparables. Vanessa resplendissait dans une robe rouge, les cheveux plus flamboyants que jamais. Héloïse portait avec grâce un sari orange dont Ludivine l’avait enveloppée avec art.

Kouri lui aussi avait eu droit à des frais de « toilette » ; son pelage noir s’égayait d’un large ruban vert émeraude.

Le petit garçon se saisit de son ami.

C’est quoi ? demanda-t-il , en désignant le panier qu’Héloïse avait au bras.

C’était un panier en osier à deux compartiments fermé par un couvercle à abattants.

Ah. Ça ? C’est un panier magique.

Magique ? Il fait quoi comme magie ?

Il fait de la « magie clonique », précisa Vanessa avec le plus grand sérieux.

La dernière marotte de Grégoire était justement les histoires de clonage.

Génial ! On peut essayer ?

Facile ! répondit Héloïse en soulevant un des couvercles du panier.

On met un objet… ou un animal : Kouri, par exemple.

Elle introduisit le chien à l’intérieur.

Et de l’autre côté, il sort… il sort… un Kirou !

Elle exhibait un sosie de Kouri, mais avec un ruban jaune.

Le petit garçon ouvrit des yeux émerveillés et, pour une fois, resta muet.

Héloïse récupéra Kouri qui n’appréciait guère le rôle qu’on lui faisait jouer malgré lui.

Me voilà bien embarrassée ! Que vais-je faire du deuxième chiot ? Y a-t-il quelqu’un ici qui voudrait s’occuper d’un petit chien ?

Moi ! Moi ! s’écrièrent en chœur tous les assistants… au grand désappointement de Greg.

Le choix va être difficile, continua Héloïse, imperturbablement.

Mais, attendez ! Il y a un papier agrafé au ruban : « Mon nom est Kirou  et je choisis Grégoire Hoarau pour maître. »

Dans ce cas, désolée les amis ! Mais ce chien appartient à Greg. Félicitations, Greg ! dit-elle, en lui tendant l’animal.

De joie, le petit garçon s’élança pour se saisir de son présent et… la fameuse bouteille se brisa. Grégoire ne s’en aperçut même pas, tout occupé à câliner son chien.

Ludivine se précipita pour ramasser les éclats de verre.

Ça alors ! C’est incroyable ! Il y a une espèce de parchemin qui sort de la bouteille.

Avec précaution, elle retira des tessons un rouleau de feuillets couverts d’une écriture élégante, toute en pleins et déliés, à l’encre violette.

C’est peut-être les indications pour la découverte d’un vrai trésor ! s’écria-t-elle avec excitation !

Arthur intervint

Ce ne serait pas sympa de laisser languir les brochettes qu’Hakim prépare avec tant de soin depuis une heure. Mangeons d’abord. On s’occupera du manuscrit au dessert.

Publié dans LIRE

Commenter cet article

m.o.p. 05/08/2012 18:34


En fait, je ne lis JAMAIS de romans, de nouvelles, de contes, etc. Je suis un très bref. Par contre, les essais philosophiques, les bouquins scientifiques (moins) m'attirent.


 


Note : ma femme ne parle pratiquement pas (depuis 56 ans), mais on se comprend avec peu de mots (smile, bien entendu)

m.o.p. 02/08/2012 08:06


Personnellement je reconnais mon incompétence à suivre les aventures des héros... Mais je suis le seul responsable, car le texte est bien écrit.

Monique MERABET 04/08/2012 18:33



Tu as d'autant plus de mérite d'avoir essayé.


Cela me touche beaucoup. Merci.



monika 01/08/2012 20:29


Aha ! Non seulement le Prince Charmant a eu un nouveau toutou qui l'occupera à temps plein dorénavant, mais aussi a-t-on réussi à extirper de la bouteille du génie un parchemin mystérieux dont on
ne connaîtra les tenants et aboutissants qu'au prochain épisode, je le crains... Mais l'essentiel est certainement que Kouri est sain et sauf, qu'il a un frère siamois qui appartient à Greg et
que Vanessa et Héloïse sont les meilleures amies du monde !

Monique MERABET 02/08/2012 18:30



Tu as tout à fait raison, Monika!