Le chat

Publié le par Monique MERABET

Photo-903.jpg

 

queue du chat

rythmant le silence

de la nuit

 

Petit commentaire: La couleur blanche est celle du chat. Toute ressemblance avec celle d'une fumée ou d'un quelconque "homme en blanc" ne peut être que fortuite et... involontaire.

(Monique MERABET le 14 Mars 2013)

Publié dans Poésie de l'instant

Commenter cet article

Monika 18/03/2013 14:29


Oh ! Un très beau haïku, tout à fait indépendamment de l'actualité. (Tu sais combien j'aime les chat et - par extention - les haï-chats !) Qu'il te soit venu (le haïku, pas le chat - ou,
finalment, quand même, peut-être le chat aussi....) justement alors qu'une fumée blanche dans la Ville Éternelle annonce la venue d'un nouvel homme en blanc, ajoute du piquant !

Monique MERABET 18/03/2013 17:51



Le chien du voisin qui me rend des visites nocturnes lorsque le chien est couché de l'autre côté. La fumée, blanche ou noire, il s'en fiche éperdu ment. C'est ce que j'admire le plus sur les
chats: leur côté zen.



Mariposa 16/03/2013 00:38


Hahaha !


J'ai aimé le haïku, mais encore plus le commentaire !

Monique MERABET 16/03/2013 18:37



Il y aparfois des coïncidences pour le moins amusantes. Je ne sais pas si la désignation d'un pape fait partie des choses amusantes mais les à-côyés, certainement que si.



Marcel 14/03/2013 18:29


Il apprend le solfège ?

Monique MERABET 16/03/2013 18:16



Il n'a pas besoin d'apprendre. Il a le rythme dans le sang!