Le renku des vacances (10)

Publié le par Monique MERABET

Photo-1460.jpg

 

si jeune grand-père

comme il lui est étranger

son habit de zouave

 

fleurir de coquelicots

tous ces "morts pour la patrie"?

Publié dans Poésie de l'instant

Commenter cet article

Monika 01/08/2013 19:49


Oui, je connais le coquelicot comme symbole des Anciens combattants. Ici, il est couramment arboré le 11 novembre, Jour de l'Armistice, je crois (de la Première guerre, je crois...). Mais alors,
si c'est pas la couleur rouge, le lien - euhhh - laisse-moi réfléchir un peu... est-ce que c'est le fait que les zouaves étaient, à l'origine, aussi des soldats - au solde de la papauté ?

Monique MERABET 04/08/2013 18:41



Pour moi le lien, c'est juste que mon grand-père fait partie des "morts pour la patrie"



Monika 01/08/2013 15:56


Ici, j'aime beaucoup le lien (si je l'ai bien compris, c'est la couleur rouge, de l'habit du zouave et des coquelicots) entre le tercet et le distique.

Monique MERABET 01/08/2013 19:02



Ah! Je n'avais pas fait le lien entre le rouge et le costume de zouave car la seule photo que je possède de mon grand-père est en... noir et blanc! Le coquelicot en fait est une fleur qui pousse
sur les champs de bataille et le coquelicot est même devenu fleur du souvenir. Pour de plus amples renseignements, voir www.veterans.gc.ca



Marcel 01/08/2013 12:20


1914- 2014... De quel droit un gouvernement peut-il envoyer des citoyens à la mort ?

Monique MERABET 01/08/2013 18:51



De quel drit, oui? Je me pose toujours la question Marcel!


En plus, mon grand-père mort à 27 ans n'était même pas considéré comme "citoyen" français: la Réunion n'était alors (en 1914) qu'une colonie et, en tant que sujet français il a été envoyé à Alger
pour rejoindre sous ce ridicule costume de zouave, d'autres sujets comme lui venant des pays africains. Il a été envoyé aux Dardanelles, puis à Salonique où il a pris une balle perdue, laissant
ma grand-mère veuve avec trois enfants en bas âge.