Les 10 mots du 10 Mars (V)

Publié le par Monique MERABET

CB11-29.JPG

 

 

Dix mots pour se raconter

(Catherine TOLLERON)

Âme, autrement, caractère, chez, confier, histoire, naturel, penchant, songe, transport

 

Je vais vous confier quelque chose d’intime : l’histoire de mon premier amour.

Je rencontrai René-Pierre, suisse vaudois qui avait un penchant naturel pour la poire William chez un archéologue baba cool, féru de vieilles pierres moyenâgeuses. Ce dernier nous avait réunis un soir de novembre pour nous présenter le futur chantier de réhabilitation d’une maison forte en Ardèche et nous étions chez lui afin d’organiser le transport de notre groupe de jeunes bénévoles. Mes parents n’étaient pas encore au courant de ce projet que nous avions fomenté, mes copines et moi.

Il était là et je tombai illico raide amoureuse de ce garçon exotique en diable avec son accent traînant et son caractère comment dire, lent ! Mon âme fut chamboulée, retournée, j’en perdis l’entendement, autrement dit, l’appétit !

Dès lors, je n’eus de cesse de discuter en famille, je tempêtai, pleurai, claquai des portes et ne lâchai le morceau qu’une fois obtenu le droit de partir, chaperonnée, cela va sans dire, par Cécile, qui nous enseignait au collège le français et quelques bribes de latin. Elle nous accompagna. La pauvre !

Toutes les quatre, chacune à notre tour, simultanément, l’une après l’autre et de nouveau la première, nous tombâmes amoureuse d’un brun ténébreux à la boucle ravageuse ou d’un blond vénitien extrêmement sexy, des vieux - ils avaient dans la vingtaine - et nous fûmes tour à tour radieuse, fugueuse, insolente, désespérée, illuminée, voire mystique ! Nous nous promenions avec des tuniques indiennes en coton, transparentes dans le contre-jour d’été et des panamas ; l’une de nous, la plus affranchie, buvait du rhum et fumait des cigarillos sous les yeux désespérés de Marie-Cécile des anges ! Cet été là fut vraiment le songe de nombreuses et merveilleuses nuits d’été…

Catherine T. atelier du 10 janvier 2012

 

Publié dans Dix mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine Tolleron 18/03/2012 09:01


Merci pour ce commentaire si sympathique !!!!!!!!ça fait très plaisir,


amitiés,


catherine

monika 15/03/2012 14:01


Ahhhhh ! Succulent ! Ça me rappelle le bon vieux temps  (oui ! des tuniques indiennes et des sandales en bois, des premiers amours, des nuits passées à discuter de tout et de rien, à fumer
(que tu bon), à boire du Riesling de Baden, à chanter du Bach et du Buxtehude, à faire des randonnées dans la Forêt Noire pour contempler la lune à travers les épinettes, à rentrer à la résidence
universitaire au petit matin après avoir acheté au marché devant la cathédrale des petits pains frais et un morceaux de fromage... )


On était là et on savait qu'on allait changer le monde.


Merci pour ce beau souvenir de jeunesse, raconté avec humour et élégance (sans parler de l'habileté avec laquelle les 10 mots y furent glissés sans qu'on s'en aperçoive).

Mop 15/03/2012 10:54


Très bonne première partie.