Mél... ancolie

Publié le par Monique MERABET

Monique 499

 

LA CHANSON D’OPHÉLIE

 

 

 

Flottant là-bas comme une voile

Est-ce une fleur, une étoile

Qui aurait perdu le Nord ?

Est-ce un oiseau qui dort ?

Ophélie ! Les longs roseaux

Chuchotent ton nom.

Ophélie ! Au gré de l’eau

Se meurt ta chanson.

 

Les eaux d’hiver n’ont plu de larmes

Pour dire un adieu aux charmes

D’une âme frêle comme aurore

Qui vient à peine d’éclore.

Ophélie ! Les longs roseaux

Chuchotent ton nom.

Ophélie ! Au gré de l’eau

Se meurt ta chanson.

 

L’amour se mutine en folie

Sous la couronne d’ancolies

Marquant l’envers du décor

Le faux, le laid, le mort.

Ophélie ! Les longs roseaux

Chuchotent ton nom.

Ophélie ! Au gré de l’eau

Se meurt ta chanson.

 

En Elseneur tout est terni.

Le dernier printemps a fui

Larguant l’illusoire port

Des jeux troubles du sort.

Ophélie ! Les longs roseaux

Chuchotent ton nom.

Ophélie ! Au gré de l’eau

Se meurt ta chanson.

 

Et quand ta grâce sera fange,

Que deviendra alors l’ange

Qui embellissait ton corps ?

Qui t’aimera encor ?

Ophélie ! Les longs roseaux

Chuchotent ton nom.

Ophélie ! Au gré de l’eau

Se meurt ta chanson.

 

Le ciel fasse que la Fée Glace

Te sertisse en une châsse

Te gardant comme un trésor

Icône aux cheveux d’or.

Ophélie ! Les longs roseaux

Chuchotent ton nom.

Ophélie ! Au gré de l’eau

Se meurt ta chanson.

 

(Monique MERABET)

Publié dans Echanges entre blogs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline30 24/05/2012 13:49


Bonjour Monique


Je viens me ressourcer chez toi. C'est avec plaisir que je lis tes poèmes, 


Comment vas-tu?


Je te souhaite une très bonne après-midi


Bisous angéliques


Angeline

Monique MERABET 24/05/2012 19:45



Merci Angéline


Je cherche en vain un peu de temps libre pour retrouer le chemin de ton blog. Mais ce sera pour bientôt. Bises.



m.o.p. 23/05/2012 09:58


J'ai pensé à nouveau à ce poème lyrique, un certain chant, en lisant : Petite bibliothèque du chanteur, Vincent Delacroix, Champs classiques. (le chant dans l'écriture)

m.o.p. 21/05/2012 13:30


Le lyrisme...(poème un peu long pour moi) mais de belles trouvailles poétiques.

Monique MERABET 21/05/2012 14:54



Trop de lyrisme! Je suis bien d'accord avec toi Marcel. C'est un peu un poème de débutante écrit en 1995! Depuis, le haïku est passé par là et ma poésie se fait de moins en moins lyrique...