Naturel

Publié le par Monique MERABET

Haïku

autrement

hara-kiri

 

Voilà qui traduit mon désarroi d'hier face aux fourches caudines de cet horrible AUTREMENT!

Heureusement les amis veillent  pour me prouver que le haïku-autrement existe comme en témoigne celui de Monika si gentiment offert:

 

au lieu d'aller au musée

ils s'en vont s'amuser

autrement

 

Mais tournons la page. Aujourd'hui ce sera plus cool avec le mot... NATUREL.

Ah! Ah! Bien attrapés ceux qui croyaient  que j'aurais suivi l'ordre alphabétique...

 

Monique 1060

 

 

CHASSEZ LE NATUREL

 

 

 

Le cardinal au milieu de la corbeille d’oignons ! Il s’enfuit dès que je tourne la poignée de la porte qui donne sur la véranda. Les oiseaux se méfient toujours des humains et j’en ressens parfois l’ombre d’un regret. Ne sentent-ils pas que je les aime, que je ne leur ferai aucun mal. Je déteste voir des oiseaux en cage…

Et pourtant, ils s’envolent ! Parfois il suffit que je braque l’objectif de mon appareil photo.

 

L’oiseau

Clic ! Photo !

la branche

 

Combien de temps, combien de jours faudrait-il pour qu’il puisse être apprivoisé, me faire confiance ? Sans doute plus que la durée de vie d’un oiseau.

Durée de vie ? Voilà que je parle de lui comme d’une chose : durée de vie d’une pile, d’une paire de chaussures…Ciel !

J’en suis toute confuse. Ai-je écrit là le fond de ma pensée ? Chassez le naturel, il revient au galop dit un proverbe.

Mais je veux croire que mon expression malheureuse n’est dû qu’à un fourchage de neurones pas bien réveillés. Reviens, ami cardinal, reviens !

Au fait, dit-on durée de vie quand il s’agit d’un être humain ? Je ne crois pas. Plutôt ‘’durée de la vie »… Comme dans « l’augmentation de la durée de la vie » dont on nous rebat ls oreilles.

Tout d’un coup, je ne suis plus certaine. Je ne serais pas autrement (GRRR) étonnée qu’il y ait eu un glissement significatif. Á force de considérer l’autre comme un objet (de désir), comme un outil (de travail), les termes qu’on applique aux êtres deviennent interchangeables avec ceux qui caractérisent les choses.

Tiens ! Il serait intéressant, en ces temps de campagne pour l’élection présidentielle (en France), d’analyser la sémantique des discours des hommes politiques qui laissent parfois jaillir de leurs lèvres de curieux dérapages.

 

Et le naturel dans tout cela ? Boudera-t-il mes haïkus comme feu autrement(GRRR) ?

 

Mon jardin naturel

l’herbe pousse plus vite

que les cisailles

 

Lait naturel

c’est écrit

sur la boîte

 

(Monique MERABET, 3 Mars 2012)

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Haïbuns

Commenter cet article

Lily 04/03/2012 18:07


La grâce naturelle


De cette ardente chef de choeur


Godspell en hiver

Monique MERABET 05/03/2012 18:32



Merci Lily. Cette chef de choeur inspirée ne peut que faire se rejoindre les âmes-soeurs de la musique.



monika 04/03/2012 15:36


@ Mop


alors là, tu m'ouvres toute une nouvelle perspective sur un vieux senryû qui n'a jamais trouvé grâce (me semble-t-il) devant un jury d'anthologie ou de revue. Je l'ai retravaillé un peu.


 


près du pont couvert


deux filles se font bronzer


au naturel


 

Monique MERABET 04/03/2012 18:07



à MOPet à Monika


Merci pour vos contributions! A ce train-là, nous finirons par les couvrir ces fichus mots ... finalement tout à fait abordables en haïkus/senryus. N'est-ce pas?



Mop 04/03/2012 10:33


+


deux boîtes de thon


au naturel


c'est sur sa liste


+

Monique MERABET 04/03/2012 18:12



Oui le lait,le thon, le saumon... à ma prochaine visite au Supermarché, je regarde attentivement tous les colorants, conservateurs sur ces produits dits "naturels".



Monika 03/03/2012 19:30


Je ne lis pas Gong (faut faire des choix dans la vie) mais ça ne m'étonne pas, cet appel à texte. C'est une tradition à l'AFH et les dernières fois déjà, je ne savais absolument pas quoi en faire
(à quelques exceptions près). Tu me diras comment ils s'en sont tirés .

Monique MERABET 04/03/2012 18:09



Je te raconterai ça pour Gong. Moi non plus je n'ai pas participé. Mais en ce moment, je laisse souvent passer les dates limites pour les concours et appels à textes.



monika 03/03/2012 16:15


Okay, je suis de ceux (et celles) bien attrapéEs. Je croyais en effet que tu allais respecter l'ordre alphabétiques des mots ! Ça m'apprendra...


Mais peu importe :naturel  aussi est un de ces mots que je trouve difficile - sinon impossible - de "mettre" dans un haïku. En fait, les adjectifs qualificatifs, on a tendance à les
biffer dans un premier jet, n'est-ce pas ? Mais je trouve qu'avec ton dernier haïku (qui est naturellement un senryû à l'ancienne), tu t'en tires honorablement (je le trouve très drôle). Le
premier (de l'oiseau dont la photo ne montre que la branche) me fait sourire aussi - trop souvent expérimenté moi-même, ce phénomène-là.


Mais j'ai une petite  question : que fait le cardinal dans la corbeille à oignons ? Il ne mange pas d'oignons, quand même ?

Monique MERABET 03/03/2012 18:05



Moi aussi je me pose la question. Que faisait Sieur cardinal au milieu de mes oignons, des bios, sans aucun ver! Mais dame! je n'ai pas eu le temps de le lui demander... ni de faire une photo.


Maintenant je suis d'accord avec toi. Naturel, ce n'est pas un mot à haïku.. Tiens! je ne sais pas si tu lis GONG mais ils ont fait un appel à textes pour ces maudit dix mots à mettre en haïku.
Je suis curieuse de voir ce qu'il en sortira.