Sans partition

Publié le par Monique MERABET

Photo-747.jpg

 

  gris du ciel vide

un cardinal module l'espace

de ses chants

Publié dans Poésie de l'instant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Moi aussi c'est avec plaisir que je retrouve mes petites habitudes ici après un mois de février un peu chargé à tous les niveaux pour moi ! La lecture de Patpantin m'a beaucoup manquée !
Répondre
M

Superbe haisha avec ces fils électriques qui tracent une portée pour le chant de l'oiseau !
Répondre
M


Contente de te retrouver Patricia. Merci pour ton appréciation: cela m'encourage à persévérer dans "l'art du haisha" mais, Dieu! Qu'il est difficile!



M

IL me surprennent toujours, vos cardinals (ou cardinaux ? je ne sais jamais pour les oiseaux) qui ne sont pas rouges !
Répondre
M


Rassure-toi, Monika! Nos caedinaux sont rouges ou orange en ce moment... nous sommes en été, n'est-ce pas?


La photo (couleur) a été prise alors qu'un cyclone s'approchait de notre île et j'ai été aussi surprise que toi de le voir tout gris.