Sorcières? (12)

Publié le par Monique MERABET












  LES RIVALES
(Huguette PAYET)



















 

Dans les dédales de toute âme,

Se joue un duel permanent

Entre deux étranges femmes,

Opposées comme noir et blanc.

 

Pour ses vilenies infâmes

Et ses coups-bas portés sans gants,

La  sorcière sans âge, dame,

Sniffe le souffre, boit le sang.

 

La bonne fée passe son temps,

De son magique calame

A ramener vite à néant

Les maux que sa rivale trame.

 

Qui vaincra à la fin des temps

De la sacrée bonne femme

De connivence avec Satan,

Ou de celle qui la bonté clame ?

 

Telle question pour les enfants

N’est en tout cas pas un drame.

Ils hurlent avec les loups méchants,

 Et avec les biches, ils brament.

Publié dans SORCIERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> <br />  Toute la vie, le mal et le bien se présentent à nous et il faut sans cesse écarter les noirceurs du mal pour<br /> laisser venir vers soi toutes les beautés du bien !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Bonjour Monique,<br /> Le poème est celui de Huguette, merci à sa plume.<br /> Je confirme, le talent est mutuellement contagieux !<br /> bonne journée.<br /> <br /> <br />
Répondre
U
<br /> Mes contes de fées d'enfant! Où sont passés mes contes de fées d'enfant?!<br /> Ce poème me les ramène!<br /> Belle journée Madame la fée.<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Bonjour,<br /> J'ai lu un de tes contes sur le blog de Joséphine. Là, je découvre un beau poème s'inscrivant toujours dans le même registre et le plaisir de le lire est non moins grand que celui que m'a procuré<br /> la lecture du conte.<br /> Cela dit, ce duel entre la sorcière et la fée cède aussitôt son caractère paisible et amène chez l'enfant à celui tranchant et saignant chez l'adulte. La dualité d'abord insidieuse devient<br /> dichotomique et s'engouffre de plus en plus dans le choix imposé par ce que l'on a vécu. Le malheur dans tout ça, c'est que l'adulte est complètement inconscient de son itinéraire puisqu'il ne<br /> cesse d'étouffer l'enfant qui sommeille en lui.<br /> Je te félicite pour ta belle plume; Elle est contagieuse, j'espère !<br /> Amitiés et à bientôt !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Merci Issam pour toutes ces louanges. Une petite précision: le poème n'est pas de moi mais de Huguette PAYET. C'est vrai qu'il est bien écrit. L'illustration est de Huguette aussi.<br /> Le but de Pat' Pantin, c'est de publier des textes venus d'horizons divers sur un thème donné. Nous formons un petit groupe de passionnés d'écriture et nous donnons rendez-vous pour échanger nos<br /> écrits... souvent au cours d'un pique-nique. La plupart des participants sont réunionnais mais le groupe s'est élargi à quelques amis de la plume de l'Oise ou du Var...<br /> <br /> <br />
J
<br /> Salut Monique,<br /> <br /> Je voudrai te féliciter pour ton blog. Il a une mine superbe ! C'est un vrai super-blog ! <br /> <br /> A bientôt,<br /> Joséphine.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Merci Joséphine. J'ai essayé de bien utiliser tes conseils.<br /> <br /> <br />